LA CHARTE DE L'ESPRIT SPORTIF DU CLUB

 
La charte de l'esprit sportif du club compétitif d'escalade de Québec
 
Considérant que chacun doit faire sa part pour promouvoir une pratique sportive plus humaine et formatrice, le CCEQ invite toutes les personnes qui gravitent dans le monde de la compétition d’escalade à faire preuve d’esprit sportif en respectant les articles suivants de sa charte. 

  • Article I : Faire preuve d’esprit sportif, c’est d’abord et avant tout observer strictement tous les règlements, ne jamais chercher à commettre délibérément une faute.
  • Article II : Faire preuve d’esprit sportif, c’est respecter les juges et les arbitres, dont la présence s’avère essentielle à la tenue de toute compétition et dont le rôle est difficile à jouer.
  • Article III : Faire preuve d’esprit sportif, c’est accepter les décisions du juge sans jamais remettre en question son intégrité.
  • Article IV : Faire preuve d’esprit sportif, c’est reconnaître dignement la supériorité de l’adversaire dans la défaite.
  • Article V : Faire preuve d’esprit sportif, c’est accepter la victoire avec modestie et sans ridiculiser son adversaire.
  • Article VI : Faire preuve d’esprit sportif, c’est savoir reconnaître les bons coups, les bonnes performances de l’adversaire.
  • Article VII : Faire preuve d’esprit sportif, c’est vouloir se mesurer à l’opposant dans l’équité, c’est compter sur ses seuls talents et habiletés pour tenter d’obtenir la victoire.
  • Article VIII : Faire preuve d’esprit sportif, c’est refuser de gagner par des moyens illégaux et de la tricherie.
  • Article IX : Faire preuve d’esprit sportif, pour le juge, c’est de bien connaître tous les règlements et de les appliquer avec impartialité.
  • Article X : Faire preuve d’esprit sportif, c’est garder sa dignité en toutes circonstances, c’est montrer que l’on a la maîtrise de soi, c’est refuser que la violence physique ou verbale prenne le dessus sur nous.
  • Article XI : Faire preuve d’esprit sportif, c’est montrer de la tolérance envers les bénévoles, les organisateurs d’une compétition et la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade, particulièrement lorsque des situations problématiques se présentent en cours de compétition.